Beaucarnea - l'expert répond: Dans mon beaucarnea, les feuilles extérieures sèchent trop fréquemment


L'AGRONOMISTE RÉPOND SUR LA CULTURE ET L'ENTRETIEN DES PLANTES

DANS MA BEAUCARNEA, L'EXTÉRIEUR SE SÈCHE TROP FRÉQUEMMENT

QUESTION DE PAOLA

Egr. Monsieur Toffolon,

J'ai lu son témoignage sur le site sur le beaucarnea qu'il a acheté dans des conditions désastreuses au supermarché.

J'ai une question à vous poser: moi aussi j'ai un beaucarnea d'environ 4 ans qui "souffre" un peu depuis quelques semaines. Au printemps dernier, je l'ai transplanté dans un pot en plastique un peu plus grand que celui dans lequel il se trouvait et qui était devenu trop petit. La plante vit dans l'appartement à la fois en été et en hiver à environ 1 mt. loin d'un radiateur (dans ma maison, il fait assez chaud - environ 22 ° C). Depuis quelques semaines, les feuilles extérieures ont tellement commencé à se dessécher que presque chaque semaine, je dois en retirer environ 5/6. Cela dépendra-t-il du fait qu'il soit proche du radiateur? (avant la transplantation, c'était sur une petite table loin du radiateur). Est-il juste de l'arroser tous les 15 jours en hiver?

Merci.

Paola '

DARIO, AMOUREUX DES PLANTES, RÉPONSES

Chère Paola,

il est toujours difficile de faire un «diagnostic» sans «rendre réellement visite au patient» donc je soumets une série d'hypothèses qui me semblent plausibles compte tenu de votre histoire.

tout d'abord votre beaucarnea a grandi pendant 4 ans toujours à la maison, je suppose aussi dans la même position (sur la table).

cela nous indique déjà que le déplacer dans un endroit plus chaud et probablement plus lumineux pourrait provoquer un redémarrage végétatif malgré la période qui devrait être dormante (également en raison de la durée plus courte des heures de clarté).

les feuilles d'un beaucarnea durent en moyenne 5 ans sur la plante et sont remplacées par une repousse.

il serait donc tout à fait normal qu'elle perde progressivement l'ancien système foliaire sans que vous ayez à craindre pour sa santé.

dans ce cas, en concomitance, il y aura une repousse simultanée (ou légèrement plus tardive) de nouvelles folioles.

limitez-vous à ne couper que la partie morte, sans endommager les tissus vivants, et ce n'est que lorsque la feuille entière a séché que vous pourrez l'éliminer complètement.

retirez votre plante, au moins un peu, de la source de chaleur, mais administrez maintenant régulièrement de l'eau (et avec elle des fertilisations périodiques).

attendez toujours que le sol sèche bien avant de passer au suivant.

si au printemps vous l'avez creusé (opération qui, bien que périodiquement nécessaire, n'est pas très appréciée par notre créature), il pourrait au contraire être encore dans un état de «peuplement».

les racines charnues, surtout si elles se cassent lors de la décantation, peuvent se décomposer complètement et, incroyable que cela nous semble, la plante arrive à les perdre toutes et à vivre, même pendant une longue période, au détriment des réserves d'eau et de nourriture stockées dans la tige agrandie.

il se peut donc qu'il n'ait développé que plus tard un nouveau système racinaire, peut-être encore en phase de croissance (ou même, pour des causes plus extrêmes, il ne l'aurait peut-être pas développé du tout!), mais dans ce cas, ses réserves de nutriments stockées auraient été affectées : la tige paraîtra moins gonflée que la normale (si elle n'est pas considérablement flétrie) car la plante aura eu plus de difficultés à obtenir de l'eau.

la proximité de la source de chaleur (et, si elle est placée près d'une fenêtre, également de la lumière directe du soleil à travers le verre) pourrait entraîner un stress plus important, se manifestant par la mort progressive des feuilles (dans cette hypothèse, elles seront non seulement les plus anciennes et externes mais aussi beaucoup à l'intérieur de la touffe pour sécher).

comment procéder: si possible, ramenez votre beaucarnea au même endroit où il a grandi pendant toutes ces années.

il pulvérise souvent de l'eau sur les feuilles et aussi sur le sol, qu'il conviendra peut-être de mouiller un peu mais plus fréquemment (pour stimuler les racines à se développer et à assimiler une plus grande quantité d'eau).

cela prendra-t-il quelques mois pour récupérer complètement, un moment où vous verrez encore beaucoup de feuilles mourir? mais n'ayez crainte car cette plante extraordinaire est conçue pour survivre aux conditions les plus extrêmes (et mon histoire en est la preuve).

gardez également à l'esprit que le pot en plastique n'est jamais optimal pour nos plantes, même si le marché les utilise (en raison de leur faible coût) dans la vente, car il ne permet pas une transpiration correcte du sol.

dans un pot en terre cuite la terre, et par conséquent les racines de la plante, peuvent respirer et sécher plus rapidement (on parle d'une plante qui est "conçue" pour résister à la sécheresse pouvant emmagasiner beaucoup d'eau dans la tige qui devient pour ce dynamisme et qui lui permet de "vivre de revenus" en période de pénurie d'eau).

dans le cas d'une administration excessive d'eau (surtout si le sol est très tourbé, qui retient l'humidité), grâce à la chaleur considérable due à la proximité du radiateur, un "aérosol" de vapeurs peut s'être produit dans la terre, avec la fermentation et la prolifération de champignons et de bactéries qui auront attaqué et peut-être détruit les racines sinon, dans le pire des cas (bien que peu probable), même la base du bulbe.

peut-être que le décapage physiologique des feuilles les plus anciennes vous a alarmé et puis vous avez administré des doses d'eau croissantes qui, voyant cet événement cesser, ne prévoyaient plus un temps d'attente entre un arrosage et l'autre pour le séchage de la terre elle-même.

d'où aussi un redémarrage végétatif précoce, également forcé par la température ambiante élevée. bref, une série de réactions en chaîne.

comment procéder: arrêtez d'arroser (que vous ne reprendrez que lorsque la terre sera vraiment sèche). vous pulvériserez de l'eau uniquement sur les feuilles (et dans la limite, toujours avec le pulvérisateur, vous humidifierez à peine la surface de la terre, plus aérée).

si votre sensibilité, corroborée par une observation attentive du sol et par ce qui arrive à votre beaucarnea, vous fera comprendre que le problème est d'une grave intensité (je parle d'une pourriture à la base tenace du tronc, dans le sous-sol, un événement qui apporte la confirmation tragique d'une humidité excessive du sol même si vous avez arrêté d'arroser pendant plusieurs jours, causé par l'écoulement de l'eau des plaies en décomposition de la plante, ainsi que sa détérioration progressive et croissante), alors vous ne serez pas avoir du temps à perdre.

mon premier conseil est d'acheter au plus vite un pot en faïence (ce qui avec une plante aussi haute garantit également une plus grande stabilité: le poids excessif en haut, comparé à la légèreté du pot en plastique et du pain en terre cuite pourrait aussi le faire se renverser facilement votre créature).

si au moment de la décantation le sol semble très humide, mais que les racines semblent bien formées (non séchées ou cassantes et grasses, s'écaillant au premier contact) laisser sécher le pain de terre pendant quelques heures, en plaçant le tout sur des journaux, à l'air , mais loin du radiateur !!! puis procédez au rempotage et attendez que la terre soit plus sèche avant le prochain arrosage.

si, au contraire, vous trouvez de la pourriture, je vous suggère de nettoyer au maximum toutes les racines de la terre (s'il en reste), jusqu'à ce que vous les laissiez nues. essayez d'enlever toute la partie nécrotique: vous pouvez même utiliser un fort jet d'eau, légèrement tiède, en laissant sécher la plaie et en la tamponnant avec du papier absorbant. vous reposerez le beaucarnea sur des feuilles de papier journal, couché sur le côté, même plus d'une semaine. placez-le dans la zone la plus fraîche et la plus sèche possible de la maison (la chaleur favorise le développement des bactéries).

que les blessures MÉRITENT. les racines se sont peut-être décomposées ou séchées: pas de problème, il en mettra de nouvelles dès que vous pourrez les remettre dans la terre (qui sera composée de sable, de terre et d'un peu de tourbe). donnez-lui du temps et ne vous précipitez pas: la plante fera mieux d'elle-même si vous l '«oubliez» plutôt que de la toucher et de la déplacer chaque jour. une fois que vous l'avez placé sur les journaux, vous aurez laissé la plaie dans une position clairement visible. observez-le et vous le verrez «guérir». si votre instinct le suggère, vous n'humidifierez que les feuilles avec un pulvérisateur mais ABSOLUMENT pas les racines ou le tronc. à ce stade, vous pouvez le rempoter, en plaçant l '"ampoule" juste en appui sur le sol que vous n'humidifierez dans un premier temps qu'avec le pulvérisateur, en le gardant légèrement humide, jamais excessivement mouillé. vous saupoudrez toujours d'eau sur les feuilles.

Cependant, une fois rempoté, il faudra un certain temps pour récupérer, même 30 à 40 jours (période pendant laquelle d'autres feuilles pourraient sécher à cause du stress) alors ne vous inquiétez pas mais mouillez avec modération, mieux vaut très peu que trop.

cependant, le beaucarnea vit bien dans des pots en plastique: dans des pots en terre cuite, il a tendance à "fixer" les racines à leur surface et lors de la décantation, elles se cassent plus facilement. dans le premier cas (pot en plastique), cependant, il est vraiment nécessaire que le récipient soit placé dans l'endroit le plus frais et, dans la mesure du possible, aéré de la maison: l'excès de chaleur et d'humidité peut avoir les conséquences décrites ci-dessus. dans le second cas (pot en terre cuite) il est bon de le prendre immédiatement grand afin de réduire autant que possible le nombre de décantations ultérieures, mal aimées, comme je l'ai dit, de notre merveilleuse plante.

si esthétiquement le vase en faïence ne vous sera pas particulièrement agréable, vous pouvez aussi acheter un porte-vase en céramique (il y en a très beau et pas forcément très cher), à condition qu'il soit TRES LARGE (sinon on ne laisse pas encore respirer les racines et vous créez un microclimat humide excessif dans la partie inférieure du vase), comme un petit bassin, pour le contenir.

Je serai heureux si vous me tenez au courant de la façon dont vous allez procéder et de l'état d'avancement de votre beaucarnea.

Une salutation.

Dario


Vidéo: TUTO Comment et pourquoi pincer les plantes?


Article Précédent

Vidéo sur Saintpaulia (Violet) - Conseils d'entretien

Article Suivant

Information sur Culantro